Le débris d'avion provient bien du MH370
Le débris d'avion provient bien du MH370 © MaxPPP

Le Parquet a confirmé hier la provenance du morceau d'aile retrouvé sur une plage de La Réunion fin juillet. Il s'agit bien d'un débris du Boeing 777 de la Malaysia airlines, disparu le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord. Les expertises se poursuivent notamment pour tenter de mieux cerner la zone du crash.

Pour les proches des passagers, c'est une page qui se tourne. L'avion, qui avait mystérieusement coupé toute communication moins d'une heure après son décollage de Kuala Lumpur a donc bien dû s'abîmer dans l'Océan indien.

Un juge d'instruction accompagné d'un expert aéronautique sont allés chercher la preuve à Séville, chez le fabricant du flaperon, avec les numéros retrouvés à l'intérieur. Le constructeur a fait le lien avec la pièce livrée à Boieng pour le triple 7 disparu.

Des preuves multiples

Ce morceau d'aile reste le seul débris identifié. Une armature de valise retrouvée sur la même plage de La Réunion avait été confiées aux experts de la gendarmerie mais elle s'est révélée inexploitable.

Quant aux crustacés qui ont colonisé le flaperon, un biologiste a établi qu'ils avaient un peu plus d'un an et qu'ils vivent dans des eaux relativement chaudes, autour de 18-20 degrés. Une étude plus poussée, combinée à celle des courants marins et de la flotabilité du flaperon pourrait permettre de mieux cerner la zone de recherche très vaste à l'ouest de l'Australie.

Les familles des quatres Français disparus sont reçues ce vendredi par François Hollande.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.