Il s'appelle Nasir Abdel Karim al-Wuhayshi alias Abu Basir. Le chef de la branche yéménite d'Al-Qaïda vient d'étre désigné numéro 2 d'Al-Qaïda dans le monde. La crainte d'un nouveau front au Yémen a provoqué la fermeture de plusieurs ambassades.

Qui est Nasir Abdel Karim al-Wuhayshi ? Son portrait par Claude Guibal

__

Plusieurs pays ont fermé leur ambassade au Yémen

les états-unis craignent des attentats d’al qaïda en août au proche-orient
les états-unis craignent des attentats d’al qaïda en août au proche-orient © reuters

Laurent Fabius a décidé de prolonger la fermeture de l'ambassade de France au Yémen jusqu'à mercredi inclus en raison d'un risque élevé d'attentats, annonce lundi le ministère des Affaires étrangères.

Plusieurs pays occidentaux ont fermé leurs représentations diplomatiques à Sanaa, dont la Grande-Bretagne, qui a indiqué lundi que la sienne devrait rouvrir jeudi. Ces décisions interviennent alors que les Etats-Unis ont prolongé d'une semaine la fermeture de plusieurs de leurs ambassades au Proche-Orient et en Afrique.

François Hollande a annoncé samedi la fermeture pour plusieurs jours à partir de dimanche de l'ambassade de France à Sanaa pour raisons de sécurité. Le président français a évoqué un risque élevé d'attentats et demandé aux ressortissants français sur place de prendre les plus grandes précautions.

Paris s'aligne ainsi sur les avertissements du département d'Etat américain qui redoute qu'Al Qaïda et les organisations qui lui sont affiliées continuent de préparer des attentats au Proche-Orient et Afrique de Nord, et pourraient concentrer leurs efforts sur le mois d'août.

Interpol a demandé samedi à ses 190 Etats membres de faire preuve de la plus grande vigilance après une série d'évasions dans des prisons de neuf pays depuis un mois , notamment en Irak, en Libye et au Pakistan. Interpol fait état dans un communiqué d'évasions de centaines de criminels dans lesquelles Al Qaïda pourrait être impliquée.

Le nombre de frappes de drone augmentent au Yémen
Le nombre de frappes de drone augmentent au Yémen © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.