Immeubles détruits par les bombardements israéliens à Rafah dans la bande de Gaza
Immeubles détruits par les bombardements israéliens à Rafah dans la bande de Gaza © REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

La proposition égyptienne de cessez-le-feu a été rejetée par le mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza, alors que les raids israéliens se sont poursuivis durant la nuit.

Hier au Caire les ministres des affaires étrangères des 22 pays membres de la Ligue arabe, se sont entretenus pour tenter de mettre fin aux hostilités entre le Hamas et Gaza.

Juste avant le début de cette réunion, le Caire proposait de mettre en place un cessez-le-feu à partir de mardi matin. La Ligue arabe a appelé dans la nuit Israéliens et Palestiniens à accepter cette proposition, saluée aussi par le président américain Barack Obama.

Proposition refusé quelques heures plus tard par le Hamas qui exige un accord complet sur le conflit l'opposant à Israël, c’est à dire l'arrêt des bombardements, la fin du blocus de Gaza en place depuis 2006, l'ouverture du poste-frontalier de Rafah avec l'Egypte et la libération de prisonniers.

Pour Sami Abu Zouhri, le porte-parole du Hamas, au micro de Ludovic Piedtenu

La déclaration unilatérale d'Israel d'arrêter la guerre, ça ne nous intéresse pas et ça ne vaut rien pour nous

Pour les Brigades Ezzedine al-Qassam cette trêve serait plutôt une "reddition". La branche armée du Hamas menace d'"intensifier" sa lutte contre Israël.

Un haut dirigeant du mouvement islamiste a toutefois indiqué savoir que le Hamas continuait à discuter en interne de la proposition de cessez-le-feu.

Israël accepte la trève mais menace

Le cabinet de sécurité israélien réuni autour de Benjamin Netanyahu, a annoncé mardi matin avoir accepté la proposition égyptienne de trêve et à menacé : Si le Hamas rejette la trêve, Israël élargira ses opérations militaires à Gaza Netanyahu" a annoncé le Premier ministre israélien.

L'analyse de Sébastien Laugénie

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a pressé mardi le Hamas d'accepter la proposition égyptienne de cessez-le-feu pour un arrêt des hostilités entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza.

Les raids se sont poursuivis la nuit dernière

Alors que le Hamas tirait toujours des roquettes hier sur Israël, notamment sur les villes proches de l’enclave palestinienne, l'aviation israélienne a mené 25 attaques dans la bande de Gaza durant la nuit de lundi à mardi. En une semaine, les raids aériens israéliens ont fait 188 morts et près de 1.300 blessés, selon un dernier bilan des services de secours.

Les secouristes gazaouis se relaient nuit et jour. Pour gagner du temps et arriver très vite sur les lieux d’un bombardement, pompiers et ambulanciers sont pré-positionnés dans chaque quartier.

Ludovic Piedtenu et Gilles Gallinaro ont rencontré l’un d’eux, il s’appelle Qoussaï.

►►►A VOIR | Tous les reportages à Gaza

En Cisjordanie occupée, Israël a arrêté 23 Palestiniens dans la nuit de lundi à mardi, dont 11 députés du Hamas.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.