Soldats Israëliens prient à Gaza
Soldats Israëliens prient à Gaza © EPA/MAXPPP / Jim Hollander

Selon la branche armée du mouvement gazaoui, le sous-lieutenant Hadar Goldin, 23 ans, a sans doute été tué par un missile tiré de son propre camp. Les États-Unis et l’ONU exigent toujours sa libération immédiate.

L’armée d’Israël dit avoir perdu tout contact avec le jeune soldat vendredi, alors qu’il participait à une offensive au sol dans le sud de la bande de Gaza. Pour Benyamin Netanyahou et pour les médias israëliens, pas de doute, il a été enlevé, et cet acte remet de l’huile sur le feu d’un conflit qui dure déjà depuis 26 jours et a causé la mort de plus de 1600 personnes. Le premier ministre de l’Etat Hébreu a réuni ce samedi son cabinet restreint en session extraordinaire, il a avertit les combattants palestiniens qu’ils « subiront les conséquences de leurs actes ».

Mais les brigades Al-Kassam du Hamas démentent tout enlèvement. Les explications de l’envoyé spécial de France Inter à Jérusalem, Benjamin Illy :

L'espoir d'un cessez-le-feu malgré tout

Malgré cet enlèvement présumé qui attise encore les haines, l’Egypte espère toujours arracher un cessez-le-feu au Proche-Orient. Des négociations devaient avoir lieu au Caire, entre israëliens et palestiniens. Elles ont achoppé avec l’échec de la trève de 72 heures. Des discussions seront malgré tout lancées dimanche, fait savoir un haut responsable du ministère égyptien des Affaires étrangères.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.