"Stop Ebola", Monrovia, Libéria, 22 mars 2015.
"Stop Ebola", Monrovia, Libéria, 22 mars 2015. © AHMED JALLANZO/EPA/MAXPPP

Le Libéria a été déclaré "débarrassé d'Ebola" par l'OMS, après 42 jours sans nouveau malade, soit deux fois la période d'incubation. Parmi les 3 pays d'Afrique de l'Ouest les plus touchés par le Ebola , la Guinée , le Libéria et la Sierra Léone , le Libéria est le pays qui a payé le plus lourd tribut :4 700 morts. Une épidémie, une tragédie, longues de 14 mois.

La dernière victime, Ruth , 44 ans, contaminée lors d'un rapport sexuel avec son compagnonest morte fin mars. Elle est donc la dernière d'une longue liste d'anonymes, femmes, enfants, et hommes emportés par le virus. Six mille autres environ, ont été plus forts. Mais beaucoup de ces survivants se battent aujourd'hui à nouveau avec la maladie, car on découvre de nouvelles complications.

Le Libéria, depuis l'apparition du virus, ce sont des photos de cadavres, dans la rue, de femmes malades rampant au sol implorant de l'aide, et que personne n'osait approcher. Car Ebola, c'est avant tout la terreur. Jusqu'à peu, aucun traitement possible. Selon les mots du Ministre de la Défense Libérien

un feu de forêt dévorant tout sur son passage

On comptait en effet jusqu'à 450 nouveaux cas par semaine au plus fort de l'épidémie.

L'aide des soldats américains, une gestion des soins et du dépistage décentralisée, du porte-à-porte et beaucoup de sueur en sont finalement venus à bout.Aujourd'hui, du Libéria il reste 4 millions d'habitants épuisés, un système de santé exsangue, 200 morts parmi les personnels de santé et une économie plus qu'essoufflée. La Guinée et la Sierra Léone suivent, elles aussi, le chemin de la guérison. Dans chacun des deux pays, moins de 10 nouveaux cas ont été détectés la semaine dernière. Rappelons que l'épidémie a tué plus de 11 000 personnes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.