Le prix Nobel de Littérature 2018 est reporté à 2019 en raison d'une affaire de harcèlement sexuel ayant entraîné la démission de plusieurs membres de l'Académie suédoise qui attribue le Nobel.

Sara Danius, secrétaire perpétuelle de l’Académie du Nobel, a été poussée à la démission en avril dernier
Sara Danius, secrétaire perpétuelle de l’Académie du Nobel, a été poussée à la démission en avril dernier © AFP / Jonathan Nackstrand

C'est le scandale du siècle en Suède : une personnalité du monde de la culture est accusée de viols par une vingtaine de femmes. 

Cette personnalité est un photographe français qui vit en Suède depuis 40 ans, marié à une membre de l'Académie des Nobel. Il est devenu au fil des ans une personnalité de premier plan, marié à une célèbre poétesse suédoise, elle-même membre de l'Académie. Jean-Claude Arnault a créé un lieu culturel de premier plan à Stockholm, le Forum, qui travaille en liens étroits avec l'Académie des Nobel.

Harcèlement, viols et conflits d'intérêts

Jean-Claude Arnault se défend d'avoir agressé ses accusatrices, mais les témoignages se suivent. Plusieurs enquêtes ont finalement du être abandonnées, les faits reprochés étant prescrits. 

Il est également soupçonné d'avoir révélé à plusieurs de ses victimes les noms de futurs lauréats du Nobel avant qu'ils soient annoncés, simplement pour se faire valoir. 

Jean-Claude Arnault
Jean-Claude Arnault © AFP / Malin Hoelstad / SvD / TT NYHETSBYRÅN / TT News Agency

Le scandale a entraîné deux démissions forcées de l'Académie des Nobel, dont celle de son épouse, Katarina Frostenson, soupçonnée de lui avoir révélé des informations confidentielles. 

Le col lavallière, symbole des féministes

Le scandale a également provoqué l'éviction de la secrétaire perpétuelle de l'Académie du Nobel, Sara Danius. Or, Sara Danius avait affirmé vouloir tout faire pour élucider ces affaires de viols. Les féministes sont alors montées au créneau. Elles dénoncent le fait que deux femmes paient pour les actes d'un homme. Et comme Sara Danius arbore très souvent un col lavallière, un mouvement a été lancé sur les réseaux sociaux et dans les rues, où les manifestants portent eux aussi un col lavallière en signe de protestation. 

Et le hashtag #teamsaradanius est né.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.