Le département américain de la justice avait offert 7 millions de dollars à toute personne qui fournirait des informations sur cet homme. Pour Al Baghdadi, leader actuel de l’organisation terroriste, l’administration américaine offre 10 millions de dollars.

Une structure secrète

L’organisation Etat islamique demeure une structure secrète et les pays qui la combattent ne disposent que de peu d’informations sur ses dirigeants.

Après la mort le 4 mars dernier d’un autre dirigeant, « Omar, le Tchétchène » tué lui aussi par l’armée américaine, Al-Qadouli est le second chef djihadiste tué en un mois. Né à Mossoul en Irak, cet homme était en Afghanistan dans les années 1990. En 2004, il aurait rejoint Al Qaïda et serait devenu l’adjoint d’Abou Moussab Al-Zarqaoui, tué en 2006 par une frappe américaine. Après un passage par la prison, Al Qadouli aurait rejoint l’organisation EI en 2012.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.