Le pape avait adopté dans son encyclique des positions en pointe avant la conférence de Paris
Le pape avait adopté dans son encyclique des positions en pointe avant la conférence de Paris © MaxPPP

Depuis Rome, le pape François a demandé dimanche aux ministres de 195 pays réunis à Paris pour la conférence sur le climat de faire preuve de "courage" en adoptant des "décisions importantes" pour "les générations futures".

En revenant sur la teneur de son encyclique sur l'environnement, publiée au printemps, "Laudado si'", devant des milliers de fidèles réunis pour l’Angelus place Saint-Pierre, le Pape François a demandé dimanche aux ministres de 195 pays réunis à Paris pour la conférence sur le climat de faire preuve de "courage" en adoptant des "décisions importantes" pour "les générations futures". "Quel type de monde désirons-vous transmettre à ceux qui viendront après nous, aux enfants qui sont en train de grandir ?", s’est-il ainsi interrogé.

Pour le bien de la maison commune, de nous tous et des générations futures, tous les efforts devraient être entrepris à Paris pour atténuer les impacts des changements climatiques

"Pour le bien de la maison commune, de nous tous et des générations futures, tous les efforts devraient être entrepris à Paris pour atténuer les impacts des changements climatiques, et, en même temps, pour lutter contre la pauvreté et faire croître la dignité humaine. Les deux choix vont de pair", a-t-il insisté, dans un nouvel appel au succès de la conférence qui s'achèvera dans les prochains jours au Bourget.

Maintenant ou jamais

Lundi dernier, alors qu’il revenait d’Afrique, le souverain pontife avait estimé que c'était "maintenant ou jamais" que les gouvernements devaient adopter un accord "transformateur" sur la protection de l'environnement, et que l'humanité lui semblait "au bord du suicide" si elle n'avait pas la détermination d'inverser le cours des choses. Reconnaissance nette de la responsabilité humaine dans le réchauffement, modèle de développement fondé sur la décroissance, révolution énergétique avec abandon des énergies fossiles, aides massives financières et technologiques des pays riches aux pauvres pauvres pour leur permettre de mettre en oeuvre ces changements : le pape avait adopté dans son encyclique des positions en pointe avant la conférence de Paris.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.