le pape à rio de janeiro
le pape à rio de janeiro © reuters

Pour la première fois, le pape François a célébré une grand-messe hors de Rome. Il a choisi le sanctuaire marial d'Aparecida au Brésil pour délivrer un message fidèle à ses convictions sociales et politiques.

L'Aparecida, situé entre Rio de Janeiro et Sao Paulo, est tout simplement le plus grand sanctuaire marial du monde. Avant d'être pape, Jorge Bergoglio s'y était déjà rendu en 2007 pour une Conférence épiscopale dont le document final soulignait l'"option pour les pauvres".

Dans la soirée, c'est devant 15.000 fidèles , dans la basilique, que le pape François a délivré la bonne parole. Dehors, quelques 200.000 personnes se sont aussi rassemblées pour assister à l'évènement.

Le reportage d'Anaïs Feuga.

Le Saint Père a demandé aux jeunes de se méfier des "idoles éphémères" .

De nos jours, tous, un peu, et nos jeunes aussi, se sentent séduits par beaucoup d'idoles qui se substituent à Dieu et semblent donner l'espérance : l'argent, le succès, le pouvoir, le plaisir.

C'est une étape importante du voyage pontifical, l'occasion de faire résonner la voix d'une Eglise sensible à la pauvreté dans une région aux fortes inégalités sociales et qui compte 40% des catholiques de la planète.

Sous haute sécurité

5.000 policiers et militaires sont sur place pour protéger le souverain pontif. Un dispositif de sécurité sur les nerfs après les évènements de lundi soir où le pape s'est retrouvé bloqué au milieu d'une foule immense.

Une manifestation avait aussi éclaté lundi soir et dégénéré en violents affrontements avec les forces de l'ordre, pour protester contre le coût des Journées mondiales de la Jeunesse.

Du coup, le père Federico Lombardi a annoncé que François ne se déplacerait plus en voiture découverte , notamment lors de sa visite, ce soir, à l'hopital Sao Francesco de Assis, à Rio, où sont soignés des toxicomanes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.