"Une personne qui veut construire des murs et non des ponts n'est pas chrétienne" estime le pape
"Une personne qui veut construire des murs et non des ponts n'est pas chrétienne" estime le pape © MaxPPP

Le Pape François s’invite malgré lui dans la campagne présidentielle américaine. Interrogé par des journalistes à bord de l’avion qu’il le ramenait du Mexique jeudi, il a estimé que Donald Trump n’était pas chrétien, étant donné son projet de construire un mur entre le Mexique et les Etats-Unis et d’expulser des millions d’émigrés.

Décidément, les deux hommes ne tombent pas d’accord. La semaine dernière Donald Trump avait estimé à la télé américaine que le Pape était un personnage politique qui ne comprenait rien à la situation américaine.

Alors qu’il revient de Ciudad Juarez à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis où il a dénoncé la tragédie humaine des migrations forcés, le Pape François est donc interrogé dans l’avion qui le ramène à Rome.

Des ponts plutôt que des murs

Un catholique peut-il voter pour Donald Trump ? Que pense le Pape des propos du candidat à l’investiture républicaine au sujet de la construction d’un mur le long de la frontière et de l’expulsion des millions d’émigrés ?

Réponse du pape : «Une personne qui veut construire des murs et non des ponts n'est pas chrétienne. Ca n’est pas dans l’Evangile. // Et puis vous me demandez si je conseille de voter pour lui ? Je ne m’en mêle pas // je dis seulement que si cet homme dit ces choses - là il n’est pas chrétien »

Indignation du milliardaire

Indigné, le milliardaire américain Donald Trump a réagi rapidement par communiqué :

Qu'un leader religieux mette en doute la foi d'une personne est honteux" écrit-il. Il ajoute : « si le Vatican était attaqué par l'Etat islamique le Pape ne pourrait que prier pour que Donald Trump soit président.

Les deux adversaires pour la primaire républicaine ont aussi réagi. "Je ne remets en question la chrétienté de personne car je pense en toute honnêteté que c'est une relation que vous avez avec votre créateur", a expliqué Jeb Bush.

Le sénateurMarco Rubio , né de parents cubains, a souligné que le pape devrait reconnaître "la générosité" des Etats-Unis qui "acceptent chaque année un million" de personnes comme résidents permanents. »

Le Pape François s’invite dans la campagne présidentielle américaine, le reportage de Mathilde Imberty :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.