Jeff Bezos
Jeff Bezos © Reuters / Richard Brian

Jeff Bezos a racheté 250 millions de dollars (près de 190 millions d'euros)le groupe Washington Post. Le fondateur d'Amazon.com a promis de préserver l'indépendance journalistique et les valeurs du journal, tout en menant la bataille de l'innovation.

Toute une série d'opérations ont eu lieu récemment dans la presse écrite, fragilisée par la montée en puissance d'internet. Un des dernières en date est la cession du Boston Globe par le New York Times pour 70 millions d'euros.

Donald E. Graham, PDG du Washington Post, dont la famille possède le journal depuis 80 ans, a déclaré que lui et sa nièce Katharine Weymouth, directrice de la publication du Post, avaient pris la décision de mettre en vente quotidien cette année après avoir pris connaissance de ses prévisions financières :

Moi-même, ainsi que Katharine Weymouth et notre conseil d'administration, avons décidé de vendre uniquement après que des années de difficultés quotidiennes dans l'industrie de la presse écrite nous eurent amenés à nous demander si un autre propriétaire ne vaudrait pas mieux pour le Post. Le génie attesté de Jeff Bezos dans la technologie et les affaires, sa vision du long terme et ses qualités humaines en font un propriétaire exceptionnellement bon pour le Post.

Fabrice Rousselot, le nouveau directeur de la rédaction de Libération, était auparavant en poste aux Etats-Unis. Pour lui ce rachat estune bonne nouvelle dès lors qu’il s’agit d’un investissement pour faire du journalisme de qualité .

Fabrice Rousselot répond à Ylana Moryoussef

###

Jeff Bezos est le 19ème homme le plus riche du monde

Lundi soir, dans les transactions hors marché après la clôture à la Bourse de New York, l'action du groupe Washington Post gagnait plus de 5% à 599,85 dollars , soit son plus haut niveau depuis près de cinq ans.

Le rachat comprend Le Washington Post, ainsi que d'autres actifs de presse, y compris le journal Express, The Gazette Newspapers, Southern Maryland Newspapers, Fairfax County Times, El Tiempo Latino et Greater Washington Publishing. Le Washington Post est le septième quotidien aux Etats-Unis. C'est dans ses colonnes que les journalistes Bob Woodward et Carl Bernstein ont révélé le scandale du "Watergate" qui a débouché sur la démission du président Richard Nixon en 1974.

Si son prestige reste entier, le Washington Post a du mal à gagner de l'argent. Le pôle presse du groupe a accusé une perte d'exploitation de 49,3 millions de dollars pour le premier semestre 2013, plus importante que celle du premier semestre 2012 (33,2 millions de dollars).

Jeff Bezos est la 19e fortune mondiale selon le magazine Forbes avec un patrimoine estimé à 25,2 milliards de dollars. Son véhicule d'investissement, Bezos Expeditions, a investi dans un certain nombre de sociétés dont Twitter. Le projet personnel qui lui tient le plus à coeur est appelé Blue Origin. Il vise à envoyer des gens dans l'espace.

Le milliardaire n'a pas donné beaucoup de détails sur sa motivation en rachetant le Post. Il est loin de jouer un rôle de premier plan en politique, mais il a été décrit par des amis comme ayant des position progressistes. Avec sa femme, il a contribué l'an dernier à hauteur de 2,5 millions de dollars à une campagne lancée par l'Etat de Washington visant à légaliser les mariages entre personnes du même sexe.

Nicolas Van Bremersh dirige l'agence de stratégie digitale Spin Tank. Pour lui, nous sommes dans une ère de boulversement de la presse écrite.

Jeff Bezos a prouvé ses qualités iconoclastes.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.