le premier ministre libyen, Ali Zeidan, enlevé à tripoli
le premier ministre libyen, Ali Zeidan, enlevé à tripoli © reuters

Ali Zeidan avait été enlevé ce matin par"La Chambre des révolutionnaires de Libye", un groupe d'anciens rebelles,qui reprochent au gouvernement libyen d'avoir autorisé la capture d'un activiste islamiste à Tripoli.

Les ravisseurs avaient emmené de force Ali Zeidan alors qu'il se trouvait à l'hôtel Corinthia où il réside à Tripoli.

Sur sa page Facebook, le groupe d'anciens rebelles libyens a expliqué agir sur "ordre du parquet général" ce que le conseil des ministres dément.

L'enlèvement fait suite à la capture d'Abou Anas al Liby, un responsable d'Al Qaïda, par une unité d'élite de l'armée américaine, samedi à Tripoli.

Un porte-parole du groupe a expliqué que l'"arrestation" fait suite à la déclaration de John Kerry qui a dit que le gouvernement libyen avait était informé de cette opération.

La Chambre des révolutionnaires de Libye est affiliée au ministère de l'Intérieur qui lui a confié la tâche d'assurer la sécurité dans la capitale libyenne dans le cadre d'un programme d'intégration des anciens rebelles armés.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.