Le procès de deux chauffards français qui avaient renversé une jeune israélienne à Tel Aviv en 2011 avant de prendre la fuite est reporté après l'agression d'un avocat de la défense.

Lee Zéitouni, un jeune israélienne de 25 ans avait été renversée sur un passage piéton, à Tel Aviv, par un 4X4 lancé à toute allure. Les chauffards, deux Français, avaient pris la fuite vers Paris dans les heures suivant l'accident.

Tribunal correctionnel de Paris
Tribunal correctionnel de Paris © CC melina1965

Les explications de Corinne Audouin

L'affaire avait suscité une énorme émotion en Israël

De nombreuses voix s'étaient élevées en Israël pour demander l'extradition des deux suspects, mais la France n'extrade pas ses ressortissants hors de l'Union européenne. Devant le tollé, Carla Bruni, l'épouse du président de l'époque, Nicolas Sarkozy, avait écrit à la famille de la jeune Israélienne pour lui assurer que la France faisait le maximum pour que justice soit faite. Le président de la République lui-même avait évoqué l'affaire lors du dîner annuel du Crif, en février 2012.

Après des années de procédure, la famille de Lee Zeitouni a finalement porté plainte en France. Le Parquet de Paris avait ouvert une information judiciaire en juillet 2012 et les deux hommes ont été mis en examen en septembre 2013.

Eric Robic et Claude Khayat comparaissent donc actuellement devant le tribunal correctionnel de Paris. Le premier, Eric Robic, qui conduisait, est poursuivi pour homicide involontaire aggravé, Claude Khayat, le passager, pour non-assistance à personne en péril. Les deux hommes sont déjà connus de la justice, notamment pour des affaires d'escroquerie et de recel.

Les parents, les frères et soeurs, le fiancé de Lee, mais aussi une trentaine d'amis et soutiens seront présents au tribunal

Ce procès, les parents de Lee Zeitouni l'attendent depuis trois ans.Ils auraient aimé qu'Eric Robic et Claude Khayat soient jugés en Israël, où leur fille est morte, ce matin de septembre. Ils ont fini par se résoudre à ce qu'il se tienne en France, ils le redoutent autant qu'ils l'attendent, pour la mémoire de leur fille.

Kate Zeitouni, la mère de Lee

Le comportement des prévenus risque de peser lourd, d'autant que les deux hommes cumulent plusieurs condamnations pour recels et blanchiment et sont actuellement détenus dans le cadre d'une affaire d'escroquerie. Un portrait peu flatteur que Claude Khayat, le passager du 4 X4, ne va pas esquiver. Il reconnait avoir été lâche ce jour-là, explique son avocat, Me Régis Meliodon

Claude Khayat encourt jusqu'à cins ans de prison; Eric Robic risque lui 10 ans d'incarcération.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.