Albert II, roi des Belges
Albert II, roi des Belges © Reuters

Le roi des Belges, Albert II, a annoncé son intention d'abdiquer le 21 juillet prochain, jour de la fête nationale. Albert II est âgé de 79 ans, son fils Philippe, 53 ans, est l'héritier du trône.

Le roi des Belges s'est adressé à la nation:

C'est avec émotion, que je m'adresse à chacune et chacun d'entre vous aujourd'hui. Je constate que mon âge et ma santé ne me permette plus d'exercer ma fonction comme je le voudrais. Ce serait manquer à mes devoirs que de vouloir me maintenir dans l'exercice à tout prix.

A Bruxelles, Pierre Benazet a suivi cette allocution

Plus tôt dans la journée, le palais avait ainsi précisé dans un communiqué:

Le Roi s'adressera à la population aujourd'hui à 18 heures par le biais d'une allocution sur les quatre grandes chaînes de télévision du pays et leurs stations de radio.

Le souverain a annoncé qu'il abdiquera le 21 juillet, jour de la fête nationale. Il devient ainsi le premier roi belge à renoncer volontairement au pouvoir. En 1951, le roi Léopold III, son père, avait été contraint de quitter le pouvoir au profit de son fils aîné, le prince Baudouin.

Albert II, né le 6 juin 1934, père de trois enfants et marié à Paola avait accédé au trône à l'âge de 59 ans, le 9 août 1993, après la mort de son frère Baudoin sans héritier direct, à l'âge de 62 ans.

Un rôle de médiateur

Le rôle du roi des Belges, qui n'a aucun pouvoir exécutif, est largement symbolique. Il constitue néanmoins un facteur d'unité pour la Belgique, pays fédéral où les prérogatives des gouvernements régionaux se sont élargies sous la pression des indépendantistes flamands.

Pendant la longue crise politique de 2010-2011 qui avait paralysé les institutions, le roi avait joué un rôle de médiateur salué par tous les partis, à l'exception des indépendantistes flamands de la N-VA.

Sur le plan sociétal, le sixième roi des Belges a promulgué en 2003 une loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe. Il a également promulgué une loi qui autorise sous certaines conditions l'euthanasie active, ainsi qu'une loi plus souple à l'encontre des détenteurs de cannabis pour leur consommation privée.

Et après?

Prince Philippe et princesse Mathilde
Prince Philippe et princesse Mathilde © Max PPP

En Belgique, l'adage "le Roi est mort, vive le Roi" n'est pas coutume. En cas de décès ou d'abdication du souverain, son héritier au trône ne devient pas automatiquement Roi des Belges. Il faut, au préalable qu'il prête serment devant les deux chambres réunies en Parlement.

L'héritier direct d'Albert II est son fils Philippe, né le 15 avril 1960 à Bruxelles et aujourd'hui âgé de 53 ans.

Philippe a épousé en 1999 Mathilde D'udekem d'Acoa, aristocrate belge de 13 ans sa cadette. Ils ont ensemble quatre enfants. L'aînée, la princesse Elisabeth, ajourd'hui âgée de 12 ans, pourrait devenir la première reine de Belges.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.