Le vol MS804 de la compagnie EgyptAir, parti mercredi soir de Paris à destination du Caire, a disparu au-dessus de la Méditerranée. Il avait décollé de Roissy-CDG à 23h09 avec 66 personnes à bord. Des débris ont été retrouvés.

C'est la compagnie EgyptAir qui l'a annoncé peu avant 5 heures du matin. Le vol MS804, parti mercredi soir de l'aéroport parisien Roissy-Charles-de-Gaulle a disparu des radars, avec 56 passagers et 10 membres d'équipage à bord.

Parmi ces personnes,30 Égyptiens, 15 Français , et une dizaine d'autres nationalités.Un petit garçon et deux bébés figuraient également au nombre des passagers. Le vol MS804 se trouvait à 37.000 pieds d'altitude et était entré depuis 20 minutes dans l'espace aérien égyptien quand le contact a été perdu par les radars. L'appareil, un Airbus A320, était alors à quelque 280 kilomètres des côtes égyptiennes.

Le vol MS804 devait atteindre Le Caire vers 3h du matin
Le vol MS804 devait atteindre Le Caire vers 3h du matin © Radio France / Visactu

Probable crash au large d'une île grecque

Dans la matinée pourtant, une source de l'aviation civile grecque affirme que l'avion s'est écrasé au large de l'île grecque de Karpathos, entre Rhodes et la Crète.

Le vol MS804 se trouvait à 37.000 pieds d'altitude et était entré depuis 20 minutes dans l'espace aérien égyptien quand le contact a été perdu par les radars. L'appareil, un Airbus A320, était alors à quelque 280 kilomètres des côtes égyptiennes. Le ministre grec de la Défense, Panos Kammenos , a donné les explications suivantes : à 00H37 GMT, "l'avion, qui se trouvait à environ 10-15 milles à l'intérieur de l'espace aérien égyptien, a effectué un virage de 90 degrés à gauche, puis de 360 degrés à droite en chutant de 37.000 (11.200 mètres) à 15.000 pieds, hauteur à laquelle son image (radar) a été perdue ".

Une première victime française identifiée

Parmi les premières victimes françaises identifiées : ledirecteur de l'usine Procter & Gamble à Amiens, Ahmed Helal , à qui la maire d'Amiens, Brigitte Fouré, a déjà rendu hommage. Le site Procter &Gamble d'Amiens emploie plus de 900 personnes, et avait été visitée par Emmanuel Macron lors d'une visite dans la Somme le 6 avril dernier.

►►►Écouter : la réaction émue d'un salarié de Procter &Gamble d'Amiens, au micro de Olivier Estran

Pascale Boistard, secrétaire d'État chargée des personnes âgées et de l'autonomie, et élue d'Amiens, a elle aussi fait part de son émotions :

Aucun signal de détresse, affirme l'armée

L'avion s'est probablement abimé en mer, une thèse confirmée a priori par la découvert de débris, des morceaux de plastiques et deux gilets de sauvetage, qui appartiendraient à l'appareil, selon les autorités grecques. Ils ont été repéré flottants à 70 km de la zone de disparition de l'avion, et à 400km au sud de la Crête . Dans un premier temps, la compagnie EgyptAir a indiqué qu'un "signal de détresse" avait été émis par le vol MS804, "quelques minutes avant de perdre disparaître des écrans radars ". Le message "a été capté à 02h26 GMT, moins de 10 minutes avant que l'avion ne cesse ses contacts ", détaillait un responsable d'EgyptAir. Soit une demi-heure environ avant l'heure prévue de son atterrissage au Caire.

Pourtant, à 9h jeudi matin, l'armée égyptienne affirmait qu'aucun message de détresse n'avait été enregistré.

Aucune hypothèse ne peut être écartée pour l'heure dans la disparition de l’avion, même si un acte terroriste semble "plus probable " qu'une défaillance technique, selon un ministre égyptien.

Un Airbus A320 de la compagnie EgyptAir

Quant à l'appareil, le groupe européen Airbus livre quelques précisions. "L'A320 porté disparu avait été livré fin 2003 et avait accumulé 48.000 heures de vol" , explique l'avionneur.

Réunion de crise à l'Elysée

Mercredi matin, une réunion interministérielle a eu lieu à l'Elysée. François Hollande dit s'être entretenu juste avant avec son homologue égyptien, le général Sisi. Les deux hommes ont convenu de "coopérer étroitement pour établir le plus vite possible les circonstances" de la disparition de l'avion.

Pour les proches des disparus, un numéro spécial a été mis en place par les autorités égyptiennes : depuis la France, il faut composer le +202 2598 9320.

►►►Écouter : le reportage auprès des familles de victimes du crash, au centre d'accueil à Paris, par Mathilde Dehimi

Une coopération complexe avec le Caire

À la mi-journée, François Hollande a confirmél'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris , ajoutant que l'avion s'était bel et bien abîmé en mer. "Aucune hypothèse n'est pour l'instant à écarter ou à privilégier", explique le chef de l'état. Son ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a de son côté des "échangé des condoléances " avec son homologue égyptien.

L’Égypte étant également mobilisée sur ce dossier, comment cette coopération peut-elle s'organiser entre la France et les autorités au Caire? "Il a toujours été compliqué d'obtenir des enquêtes de la part des Égyptiens" , constate le spécialiste Michel Polacco.

►►► ECOUTEZ "Avec les Égyptiens, c'est compliqué" (Michel Polacco avec Lucie Barbarin)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.