Abou Bakr Al-Baghdadi, un nouveau Ben Laden ?
Abou Bakr Al-Baghdadi, un nouveau Ben Laden ? © Reuters

La situation est très confuse : le Pentagone a annoncé qu'une frappe aérienne avait touché un convoi de véhicules transportant des responsables de l'organisation "État islamique". une chaîne arabe annonce la mort possible d'Abou Bakr al Baghdadi.

Selon le Pentagone, une frappe aérienne de la coalition mise sur pied par les États-Unis a détruit vendredi soir un convoi de dix véhicules de l'État islamique en mouvement près de la ville de Mossoul, dans le nord de l'Irak. Le colonel Patrick Ryder, porte-parole du Commandement central (CentCom) américain, a dit avoir des raisons de penser que ce convoi transportait des responsables de l'organisation "État islamique" mais on ignore si le "calife" Abou Bakr al Baghdadi était présent. Un responsable de la morgue de Mossoul a déclaré que les corps de 50 militants de l'organisation État islamique avaient été amenés après l'attaque.

La chaîne de télévision Al Hadath, filiale d'Al Arabiya, a pour sa part annoncé hier qu'un raid aérien avait visé une réunion de responsables djihadistes dans l'ouest de l'Irak, dans une maison près de la ville d'Al Kaïm, non loin de la frontière syrienne. Selon Al Hadath, Al Baghdadi se trouvait peut-être sur place. Le raid a fait des dizaines de morts et de blessés.

Les précisions à Beyrouth d'Omar Ouahmane

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.