[scald=20521:sdl_editor_representation]WASHINGTON (Reuters) - Les avocats de Dominique Strauss-Kahn ont indiqué qu'il n'y avait pas eu de discussions mercredi sur un plaider coupable entre les défenseurs de l'ancien directeur général du FMI et les services du procureur, rapporte le New York Times.

"M. Strauss-Kahn ne plaidera pas coupable de quoi que ce soit", a déclaré William Taylor, l'un des défenseurs de Strauss-Kahn au NYT, à la suite d'une réunion de deux heures mercredi avec les services du procureur.

Selon le New York Times, l'abandon des poursuites pour tentative de viol ou la possibilité pour l'inculpé de se voir notifier un chef d'inculpation moins grave s'il accepte de plaider coupable auraient pu faire partie de la négociation.

Les avocats de l'ancien ministre français des Finances ont depuis le début de l'affaire, le 14 mai, toujours dit que la relation entre leur client et la femme de chambre guinéenne était consentie et que Dominique Strauss-Kahn refusait de reconnaître le moindre comportement délictueux.

L'enquête sur les faits reprochés à Dominique Strauss-Kahn se poursuit, a fait savoir mercredi le parquet de New York après l'entrevue avec ses avocats.

"Le processus d'investigation continue et aucune décision n'a été prise", déclare un porte-parole dans un communiqué.

La prochaine audience est fixée au 18 juillet.

Eric Beech ; Benjamin Massot pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.