Le magazine "Time" décerne le titre de "Personnalité de l'année" pour 2017 aux personnes qui ont, depuis l'affaire Weinstein, "brisé le silence" face au harcèlement sexuel.

Les briseurs de silence, personnalités de l'année pour le Time magazine.
Les briseurs de silence, personnalités de l'année pour le Time magazine. © AFP / Billy & Hells / TIME Inc.

Après les actrices Ashley Judd, Rose McGowan et Angelina Jolie, plus d'une centaine de femmes ont accusé le producteur de cinéma Harvey Weinstein d'abus et d'agressions sexuels et parfois même de viols. 

Ce sont elles qui  figurent en couverture de Time, qui leur décerne le titre de personnalité de l'année 2017 pour avoir brisé la loi du silence autour du harcèlement sexuel.

Depuis les révélations sur l'attitude d'Harvey Wenstein, le fait que ces femmes aient parlé a provoqué un véritable déferlement de déclarations à la fois aux Etats-Unis mais aussi un peu partout dans le monde.  

Ainsi les visages de ces cinq femmes en couverture du prestigieux magazine incarnent cette lame de fond qui a touché tous les milieux, tous les secteurs et symbolisent aussi ces milliers d'anonyme qui n'ont pas pu ou pas voulu témoigner. 

"Les actions galvanisantes des femmes de notre couverture, avec celles de centaines d'autres, et beaucoup d'hommes également, ont déclenché un des changements les plus rapides de notre culture depuis les années 1960", a twitté Edward Felsenthal, le rédacteur en chef du magazine. 

En Espagne ou en France, le mouvement #yotambien et #balancetonporc ont emboîté le pas aux Etats-Unis. Ce mouvement de masse va aux delà des frontières et de l'industrie cinématographique. 

Médias, culture, politique... tous les secteurs d'activité ont été touchés. 

La chancelière allemande Angela Merkel a salué sur le compte twitter de son porte-parole le courage de ces personnes qui ont brisé le silence. 

Parmi ces "silence breakers" – ces briseurs de silence – on trouve aussi un homme, l'acteur Terry Crews, qui a accepté lui aussi de témoigner de l'agression sexuelle dont il a été victime sous les yeux de sa femme. 

Par la suite, d'autres hommes ont aussi brisé le silence, provoquant notamment la mise en accusation du comédien Kevin Spacey. 

Dans les pages de Time, les femmes et les hommes qui ont subi ces violences racontent leurs histoires, leurs parcours, leurs douleurs mais aussi leur combat. Ils disent comment la libération de la parole a pu les aider à parler à leur tour. La travailleuse agricole Isabel Pascal explique par exemple qu'elle peut aujourd’hui soutenir ceux qui ont traversé la même épreuve qu'elle, "même si on la critique". 

La travailleuse agricole Isabel Pascal explique par exemple dans les pages du journal qu'elle peut aujourd’hui soutenir ceux qui ont traversé la même épreuve qu'elle.
La travailleuse agricole Isabel Pascal explique par exemple dans les pages du journal qu'elle peut aujourd’hui soutenir ceux qui ont traversé la même épreuve qu'elle. / Capture d'écran de Time magazine
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.