Une résolution sur la reconnaissance d'un Etat palestinien soumise au vote
Une résolution sur la reconnaissance d'un Etat palestinien soumise au vote ©

La proposition de résolution du groupe socialiste pour la reconnaissance d'un Etat palestinien est soumise aujourd'hui à un vote solennel de l'Assemblée nationale. Non contraignant, le texte a une valeur symbolique.

Cette résolution "invite le gouvernement français à reconnaître l'Etat de Palestine en vue d'obtenir un règlement définitif du conflit".

Lors du débat à l'Assemblée, Laurent Fabius a expliqué que le gouvernement n'était pas opposé à ce texte parlementaire mais que "l'exécutif, et lui seul, (était) juge de l'opportunité politique". Le moment n'est pour lui pas encore venu mais il a fixé un calendrier au terme duquel la reconnaissance serait inévitable.

L'ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine soutient la résolution, il garde en mémlire le discours de François Mitterrand à la Knesset en 1982...

Un point de vue que ne partage pas Israël... Pour le président du Centre des Affaires Publiques et de l'État, Freddy Eytan, cette résolution serait une grave erreur

Une résolution sera négociée au Conseil de sécurité de l'Onu pour parvenir à un accord et le gouvernement français reprend à son compte le délai de deux ans le plus souvent évoqué, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.