la constitution égyptienne appprouvée à 98,1%, taux de participation à 38,6%
la constitution égyptienne appprouvée à 98,1%, taux de participation à 38,6% © reuters

Les résultats du référendum sont tombés. Sans surprise, les Egyptiens ont voté pour le projet constitutionnel à 98,1%. Il ouvre la voix à la candidature du chef de l’armée, le général Sissi, à la présidentielle.

C’est un triomphe attendu pour les militaires, qui dirigent de fait le pays depuis qu’Abdel Fattah al-Sissi a destitué l’islamiste Mohamed Morsi le 3 juillet. Le taux de participation est de 38,6 %. Or l'armée avait prévenu qu'elle considèrerait le scrutin comme une victoire si ce taux était supérieur à celui du référendum constitutionnel de 2012, lorsque Morsi était au pouvoir (32,9%).

Les précisions au Caire de Vanessa Descouraux

Ce référendum, première étape de la "transition démocratique" selon le pouvoir en place, a été présenté comme une "caution populaire" à l’éviction de Mohamed Morsi. Pour le général Sissi, ce résultat est un indicateur qui devrait le pousser à déclarer sa candidature à la présidentielle. Elle devrait avoir lieu en 2014.

Violences en marge du scrutin

Mais depuis la destitution du seul président démocratiquement élu de son histoire, l’Egypte est totalement divisée, et prise dans un engrenage meurtrier de violences quotidiennes, entre les partisans des Frères musulmans, qui continuent de crier au coup d’état, et ceux du nouveau pouvoir. Le scrutin a d’ailleurs été sanglant, émaillé de heurts qui ont fait dix morts.

Les Frères Musulmans, qui sont maintenant désignés comme « organisation terroriste », ne comptent pas en rester là. Ils appellent à des manifestations le 25 janvier, jour du 3e anniversaire de la révolution.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.