La page Twitter du centre Sawab
La page Twitter du centre Sawab © Radio France

Alors que la Russie vient d'entrer sur le champ de bataille en Syrie contre le groupe Etat islamique et les mouvements salafistes, les Emirats arabes unis viennent de mettre sur pied un QG électronique anti-jihadistes à Abou Dhabi.

"Faites taire les extrémistes !": c'est avec ce mot d'ordre que les Emirats arabes unis ont déclaré la guerre électronique au groupe Etat islamique. Pour contrer les 90.000 messages quotidiens diffusés sur internet par les jihadistes, Abou Dhabi a créé en juillet dernier, Sawab, un centre de contre-propagande qui diffuse des messages et des vidéos sur Twitter et bientôt sur Facebook.

Ne pas laisser Daech occuper seul l'espace électronique

Le centre a été inauguré lors d'une cérémonie présidée par le ministre d'Etat aux Affaires étrangères, Anwar Guerguèhe, et le sous-secrétaire d'Etat américain en charge de la contrepropagande, Richard Stengel,

Nous devons mobiliser pour diffuser des messages contre eux, au moins pour que l’on sache qu’il existe d’autres voix que Daech, qu’il ne sont pas les seuls à occuper l’espace électronique

Mohammed Abou Shahab, l'un de ses responsables du programme, explique : "On peut armer les opposants et ceux qui parlent contre Daech, ou couper les finances de l’organisation terroriste. Mais on peut aussi faire la guerre electronique : là aussi nous devons mobiliser pour diffuser des messages contre eux, au moins pour que l’on sache qu’il existe d’autres voix que Daech, qu’il ne sont pas les seuls à occuper l’espace électronique."

Mohammed Abou Shahab, l'un de ses responsables de Sawab :

Une poigne de fer héritée de cheikh Zayed

Ici, les extrémistes religieux sont pourchassés sans relâche par les services de sécurité : une poigne de fer héritée du fondateur des Emirats arabes unis, cheikh Zayed, une personnalité quasi vénérée là-bas. Dans son mausolée, vingt-quatre récitateurs du Coran se relaient nuit et jour pour honorer sa mémoire.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.