2,6 millions d'enfants ont sombré sous le seuil de pauvreté dans les pays les plus riches du monde depuis 2008
2,6 millions d'enfants ont sombré sous le seuil de pauvreté dans les pays les plus riches du monde depuis 2008 © MaxPPP

Selon l'UNICEF, 2,6 millions d'enfants ont sombré sous le seuil de pauvreté dans les pays les plus riches du monde depuis 2008, ce qui porte l’estimation du nombre total d'enfants vivant dans la pauvreté à 76,5 millions. La France, elle, compte environ 440.000 enfants pauvres supplémentaires.

"Des millions d’enfants supplémentaires auraient peut-être pu être aidés si certaines politiques de protection existantes avaient été plus solides et si elles avaient été renforcées pendant la crise économique. Dans certains pays, sans des mesures spécifiques, ciblées, c'est une génération entière qui pourrait être sacrifiée. C'est un drame pour les enfants eux-mêmes, mais aussi pour l'avenir de nos sociétés ", déplore Michèle Barzach, présidente d’Unicef France.

Les 15-24 ans de plus en plus fragilisés

Et pour cause : selon le rapport Les enfants de la récession__ , réalisé par le centre de recherche Innocenti de l’UNICEF, 2,6 millions d'enfants ont sombré sous le seuil de pauvreté dans les pays les plus riches du monde depuis 2008, ce qui porte l’estimation du nombre total d'enfants vivant dans la pauvreté à 76,5 millions.

La récession a particulièrement frappé les 15-24 ans, avec une augmentation d’un million du nombre de jeunes ne suivant ni études, ni formation et ne travaillant pas. Cette hausse est considérable et porte, en 2013, le nombre de ces jeunes à environ 7,5 millions dans l'Union européenne, soit presque l'équivalent de la population de la Suisse.

Le nombre de jeunes qui ne sont ni dans le système éducatif, ni dans le système du travail augmente dans tous les pays étudiés, et particulièrement en France

"La France est trentième dans le panel des pays riches étudiés. Cela se traduit par des difficultés matérielles importantes : pas de protéines tous les jours, pas d’accès aux produits de base, difficultés à payer le loyer. Il y aussi un élément important, c’est le nombre de jeunes qui ne sont ni dans le système éducatif, ni dans le système du travail. Et ce taux là augmente particulièrement en France ", explique Sébastien Lyon, directeur général de l'Unicef France.

Ecoutez Sébastien Lyon, directeur général de l'Unicef France :

La France en 30ème position sur les 41 pays étudiés

Dans le classement concernant l’évolution de la pauvreté des enfants, la France se situe en 30e position des 41 pays étudiés, avec une augmentation du taux de pauvreté des enfants de 3 points (de 15,6 % à 18,6 %) entre 2008 et de 2012. Soit une augmentation nette d’environ 440.000 enfants pauvres. Les cinq pays les plus mal classés sont : l’Irlande (10,60 points d’augmentation), la Croatie (11,80), la Lettonie (14,60), la Grèce (17,50) et l’Islande (20,40).

Le taux de dénuement matériel sévère des enfants a doublé en Grèce

Par ailleurs, deux tiers des pays européens étudiés ont connu une aggravation du dénuement matériel sévère après 2008. La Grèce fait partie des pays ayant connu les plus fortes augmentations absolues, avec un taux dénuement matériel sévère des enfants qui a doublé. Dans les pays les plus touchés, la proportion d’enfants gravement défavorisés a quasiment doublé en quatre ans. Depuis 2008, le pourcentage de ménages avec enfants n’ayant pas les moyens d’acheter de la viande, du poulet ou du poisson tous les deux jours a plus que doublé en Estonie, en Grèce et en Italie.

> Consultez ici le rapport Les enfants de la récession (Impact de la crise économique sur le bien-être des enfants dans les pays riches

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.