Une équipe d'experts en armes chimiques des Nations unies est arrivée dimanche à Damas pour enquêter sur une possible utilisation de ces armes dans la guerre civile syrienne.

Les forces de Bachar al Assad et les insurgés s'accusent mutuellement d'avoir eu recours à des armes chimiques, et plusieurs pays occidentaux, dont la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, sont parvenus à la conclusion que du gaz sarin avait été utilisé à plusieurs reprises en Syrie.

Les enquêteurs de l'Onu, parmi lesquels des experts en armement de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques, tenteront de déterminer si des armes chimiques ont bien été utilisées.

Leur mandat ne prévoit pas en revanche de déterminer qui les a employées. A leur arrivée dans un hôtel du centre de Damas, ils n'ont fait aucun commentaire à la presse.

L'équipe, formée d'une vingtaine d'enquêteurs et dirigée par le Suédois Ake Sellstrom, était constituée dès le début du mois d'avril mais la mission a été différée en raison des difficiles négociations sur la liberté de mouvement que le régime syrien était prêt à leur accorder.

Jusqu'à aujourd'hui, l'Onu n'avait aucun moyen de vérifier la présence d'armes chimiques en Syrie.

Les précisions de Claude Guibal

Des armes chimiques en Syrie ?
Des armes chimiques en Syrie ? © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.