msf estime que la bataille contre ebola est en train d'être perdue
msf estime que la bataille contre ebola est en train d'être perdue © reuters

Barack Obama a annoncé un vaste plan de lutte contre le virus qui a déjà fait près de 2 500 morts en Afrique de l'Ouest. Les États-Unis vont envoyer 3 000 militaires au Liberia, tandis que l'OMS appelle à lever des fonds pour stopper l'avancée d'Ebola.

Pour l'Organisation mondiale de la Santé, il faudrait au moins un milliard de dollars pour faire en sorte que la fièvre hémorragique qui sévit en Afrique de l'Ouest ne se propage pas à plus de quelques "dizaines de milliers" de personnes. La maladie a pour l'instant fait 2.461 morts sur les près de 5 000 personnes contaminées depuis que l'épidémie s'est déclarée en mars, selon le dernier bilan communiqué mardi par l'OMS.

Les organisations internationales parlent toujours d'une épidémie sans précédent... Une crise sanitaire sans équivalent dans l'époque moderne. Ebola a fait plus de victimes ces trois dernières semaines que depuis le début de l'épidémie. Selon l'OMS, la Guinée devrait toutefois sortir prochainement de l'épidémie.

Des hommes et des moyens

Barak Obama, très attendu sur le sujet, a décidé de sortir l'artillerie lourde. Il réclame 88 millions de dollars supplémentaires au Congrés, en plus des 100 millions déjà débloqués. Quant à l'action sur le terrain, elle sera menée par 3 000 militaires américains déployés dans les pays touchés. Ils devront construire des centres de traitement et des centres de formation du personnel sanitaire.

400 000 kits de protection seront également distribués, surtout au Liberia.L'ONU de son côté veut une coalition mondiale. Le Conseil de sécurité se réunit en urgence jeudi. Et les pays membres devront mettre de l'argent sur la table : un milliard de dollars au moins, soit près du double de la somme réclamée il y a à peine un mois.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.