extrait de la vidéo montrant des extrémistes israëliens lors d'un mariage
extrait de la vidéo montrant des extrémistes israëliens lors d'un mariage © Reuters

Alors que les violences sont encore en augmentation depuis trois mois en Israël et dans les territoires, la haine entre palestiniens et israéliens a été exacerbé par la diffusion d'images d'extrémistes juifs célébrant la mort d'un bébé palestinien.

Les extrémistes israéliens ont été amenés sous le feu des projecteurs lors de la mort, fin juillet, d'une partie de la famille Dawabsheh, le père et un bébé de 18 mois, dans l'incendie de leur maison en Cisjordanie occupée. Les autorités israéliennes avaient alors dénoncé, fait rare, un "terrorisme juif" et plusieurs extrémistes avaient été arrêtés.

La vidéo, diffusée mercredi soir sur la chaîne de télévision Channel 10, montre des gens en train de danser pendant un mariage. Un des participants poignarde une photo du petit Ali Dawabsheh, 18 mois, tandis que d'autres brandissent des fusils d'assaut, des couteaux et ce qui semble être des cocktails Molotov. Selon la chaîne, le mariage a eu lieu la semaine dernière à Jérusalem et la vidéo a été saisie dans le cadre de l'enquête.

Les médias israéliens parlent du marié comme d'un membre connu de l'extrême droite, interrogé dans le passé pour son rôle présumé dans des actes de "terrorisme juif". Plusieurs invités étaient eux mêmes des proches des suspects arrêtés dans le cadre de l'enquête sur l'incendie.

La société israëlienne est choquée de constater qu'elle a en elle une violence que la presse compare à celle des palestiniens

Les autorités israéliennes ont ouvert une enquête

Selon le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, ces images montrent "le vrai visage d'un groupe qui constitue un danger pour la société israélienne et la sécurité d'Israël". Plusieurs leaders de la mouvance des colons ont également dénoncé la vidéo et le ministre de l'Education Naftali Bennett, chef de file du parti nationaliste religieux Foyer juif, a évoqué des "terroristes dont le but est de démanteler l'Etat d'Israël".

Vingt Israéliens et un Américain sont morts depuis début octobre dans des attaques menées par des Palestiniens à l'arme blanche, par arme à feu, ou à la voiture-bélier. 129 Palestiniens sont décédés au courts d'affrontements avec des soldats israéliens ou lors attaques menées contre des israéliens..

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.