Les frais de roaming divisés par 4 dès le 1er avril 2016
Les frais de roaming divisés par 4 dès le 1er avril 2016 © MaxPPP

Les frais d’itinérance appliqués en Europe pour les communications sur portable vont baisser dès ce 1er avril. Les nouveaux tarifs sont divisés par quatre pour les appels et les données, par trois pour les SMS.Les frais d’itinérance appliqués en Europe pour les communications sur portable vont baisser dès ce 30 avril. Les nouveaux tarifs sont divisés par quatre pour les appels et les données, par trois pour les SMS.

Qui n’a jamais senti ses cheveux se dresser sur la tête en découvrant sa facture de téléphone portable après un séjour hors frontière ? Dans les pays de l’Union Européenne, le choc sera désormais moins violent, puisque les tarifs d’itinérance (ou roaming ) chute dès ce samedi, avant une disparition programmée en 2017 annoncée par Bruxelles.

►►►ECOUTER Le reportage de Quentin Dickinson, correspondant à Bruxelles

Les nouveaux tarifs imposés aux opérateurs ( en plus du coût d'un appel classique) sont désormais divisés par quatre : 5 cents d’euro la minute par appel passé (contre 19 centimes auparavant), 2 cents pour chaque SMS envoyé (6 centimes avant le 1er avril) et 5 cents par mégabits de données mobiles internet (20 centimes), hors TVA.

Mobile : téléphoner depuis l'étranger va coûter moins cher à partir de demain
Mobile : téléphoner depuis l'étranger va coûter moins cher à partir de demain © Radio France / Visactu

Un marché unique numérique

Autre nouvelle encore plus réjouissante pour les voyageurs : selon une mesure validée à Bruxelles en 2015, ces frais de roaming seront ensuite entièrement supprimés dès le 15 juin 2017 , et les consommateurs paieront un prix forfaitaire, identique dans tous les pays de l’Union Européenne.

Il ne s'agit pas seulement d'économies réalisées par les Européens, mais aussi d'abattre les barrières pour un marché unique numérique ( Andrus Ansip, commissaire européen en charge du dossier)

Tous ces frais d’itinérance avaient été réduits progressivement en Europe ces dernières années et certains opérateurs avaient même anticipé leur disparition en incluant des destinations étrangères dans les forfaits téléphoniques proposés aux clients.

Rester sur le WIFI jusqu’en 2017

Le point noir de ces négociations concernant la baisse du roaming restait le coût des échanges de données en Europe, encoretrès cher pour le consommateur . "Je conseille donc de toujours rester sur wifi jusqu'en 2017 " estime le député européen socialiste Marc Tarabella, co-auteur de la première diminution tarifaire.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.