avancée des peshmerga vers mossoul avec l'appui de frappes américaines
avancée des peshmerga vers mossoul avec l'appui de frappes américaines © reuters

Des combattants kurdes et yézidis, appuyés par des frappes aériennes américaines, ont annoncé ce jeudi la capture de plusieurs villages des environs de Sindjar, cible de leur offensive.

L'"Operation #Sinjar" ambitionne de boucler la ville et de couper les voies d'approvisionnement du groupe Etat islamique qui s'est emparé il y a plus d'un an de cette ville située dans le nord de l'Irak.

Axe vital pour l'approvisionnement de l'Etat islamique

Les peshmergas avaient déjà tenté sans y parvenir de reprendre Sindjar en décembre dernier. Sa reconquête serait une victoire majeure pour les Kurdes, qui recouvreraient ainsi la majorité de leur territoire perdu dans l'offensive djihadiste du mois d'août 2014 et seraient en mesure de couper la route reliant la Syrie à Mossoul, axe vital pour l'approvisionnement de l'Etat islamique.

7.500 combattants ont pris la direction du front

Partis du mont Sindjar, qui surplombe la ville, quelque 7.500 combattants ont pris la direction du front, soutenus par des raids aériens menés par les forces américaines et leurs alliés qui ont pilonné les positions de l'Etat islamique.

Selon les forces kurdes et l'armée américaine, la ville est défendue par près de 600 combattants de l'Etat islamique. Beaucoup d'entre ont été envoyés en renforts dès les prémices de l'offensive, dont le déclenchement était attendu depuis quelques semaines mais a été repoussé à plusieurs reprises en raison à la fois de conditions météorologiques défavorables et de tensions entre combattants kurdes et yézidis.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.