A la frontière gréco-macédonienne le 25 mars
A la frontière gréco-macédonienne le 25 mars © EPA/MaxPPP / ARMANDO BABANI

Ils ne sont plus que quelques dizaines à franchir la mer Egée sur des embarcations de fortune pour arriver sur les îles grecques, en territoire européen. L'accord passé entre l'Union européenne et la Turquie le 18 mars dernier a eu des effets immédiats.A peine 250 migrants ont tenté de passer la semaine dernière. Sur la côte turque, les passeurs ne trouvent plus de clients.

Tous les bateaux repérés par les bâtiments de l’OTAN croisant en Mer Egée sont immédiatement ramenés à leur point de départ par la Turquie. S’ils parviennent malgré tout à atteindre les îles grecques, ils sont renvoyés en Turquie. S'ils arrivent malgré tout à rejoindre le continent, ils ne peuvent pas sortir de Grèce car les pays d’Europe centrale leur bloquent la route des Balkans en fermant leurs frontières.

L'Albanie...

Pour les réfugiés bloqués en Grèce, la principale destination est aujourd'hui l’Albanie, en traversant la mer Adriatique, en direction de l’Italie. La police albanaise a arrêté en fin de semaine dernière un petit groupe de Syriens qui venait de passer la frontière. Cette arrivée potentielle de candidats à l’exil inquiète les autorités : le gouvernement albanais manque de moyens et se dit impuissant. Le projet de camp d’accueil, élaboré en lien avec le Haut Commissariat au réfugiés permettrait, de gérer l’accueil de 1000 personnes maximum. A condition qu’elles ne restent pas plus de cinq jours sur place.

...ou la Bulgarie

D’autres familles tentent de passer au Nord -Est de la Grèce. Direction : la Bulgarie. Des groupes de 1000 à 2000 personnes seraient en train de se rassembler, selon le Premier Ministre Bulgare, qui parle de « menace ».

Nous sommes prêts a installer une barrière, un nouveau rideau de barbelés, pour prolonger celui qui existe déjà à la frontière turque, menace le Premier Ministre bulgare

►►►CONSULTER | L'accord UE/Turquie

►►►CONSULTER | Le site de l'UNICEF

Des migrants tentent de trouver une nouvelle route pour passer en Macedoine
Des migrants tentent de trouver une nouvelle route pour passer en Macedoine © Wostok Press/MaxPPP / Jacopo Landi
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.