Les afro-américains ont cru en ce premier président noir des États-Unis. Mais la déception est là, les tensions avec la police sont vives, et pauvreté et chômage font des ravages.

 #USA2016 : le couple Obama inaugure le musée national d'histoire et de culture afro-américaine à Washington en sept 2016
#USA2016 : le couple Obama inaugure le musée national d'histoire et de culture afro-américaine à Washington en sept 2016 © Reuters / Joshua Roberts

42 millions de noirs américains, c'est le legs électoral de Barack Obama qu'Hillary Clinton peine à reconquérir. Beaucoup sont déçus par le bilan du premier président noir des États-Unis. Donald Trump les appelle à voter pour lui en leur disant : "Qu'avez vous à perdre?".

Dans l'Ohio, dans le comté de Trumble, Claude Guibal et Eric Audra ont rencontré un de ces afro-américains :

Je n'aurais jamais cru voir un noir président! Mais ils ont tout fait pour le bloquer à chaque fois qu'il a voulu faire quelque chose, se désole ce vieil homme noir

►►►CONSULTER | La déception des noirs

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.