58 sec

P Syrie

Le mandat des observateurs de l'ONU, commencé en avril, s'achève à minuit. Le cessez-le-feu qu'ils étaient censés contrôler n'a jamais été appliqué. Pour eux, les rebelles et le régime sont également responsables du sort des civils. Perrine Mouterde.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.