58 sec

P Syrie

Le mandat des observateurs de l'ONU, commencé en avril, s'achève à minuit. Le cessez-le-feu qu'ils étaient censés contrôler n'a jamais été appliqué. Pour eux, les rebelles et le régime sont également responsables du sort des civils. Perrine Mouterde.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.