[scald=68097:sdl_editor_representation]BRUXELLES (Reuters) - Les partis politiques belges négociant un accord de coalition sont parvenus samedi à un accord sur le budget 2012, considéré comme le dernier obstacle à la formation d'un gouvernement, et le roi Albert II a réclamé des mesures rapides pour la mise en place d'un nouveau cabinet.

Le roi se réjouit qu'un accord ait été conclu et a donné pour instruction au "formateur" de constituer un gouvernement dans les meilleurs délais, selon un communiqué du palais royal. Le terme de formateur désigne une personne chargé de négocier la mise en place d'une coalition gouvernementale.

La Belgique est sans gouvernement depuis les élections législatives de juin 2010, qui avaient vu les séparatistes flamands de la N-VA arriver en tête.

Les responsables politiques cherchent à dégager 11,3 milliards d'euros d'économies pour que le déficit du pays soit ramené à 2,8% de son PIB en 2012, conformément aux réglementations européennes.

Jan Strupczewski et Luke Baker, Philippe Bas-Rabérin pour le service français

Mots-clés:

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.