A Simféropol, dasn la péninsule de Crimée, manifestation de partisans de Ianoukovitch
A Simféropol, dasn la péninsule de Crimée, manifestation de partisans de Ianoukovitch © Reuters

Alors que le président destitué reste introuvable, dans sa ville natale on le regrette lui et le pays qu'il incarnait, tout en craignant l'arrivée et les représailles des "révoltés de Kiev."

Les consultations politiques se poursuivent mercredi en Ukraine pour former un gouvernement de transition qui devra sortir le pays de la crise politique et économique que connaît l’Ukraine.

La destitution de Viktor Ianoukovitch réjoui Kiev mais pas forcement tout le pays. A Sébastopol et Simféropol, dans la péninsule pro-russe de Crimée, des manifestations pro-russes se sont déroulées mardi, rassemblant plusieurs centaines de personnes. Dans l’est du pays, pro-russe, une importante partie de la population est inquiète.

C’est le cas des habitants de la ville natale de Ianoukovitch : Yenakievo, à une centaine de kilomètres de la frontière russe, dans la région de Donetsk. Là-bas, on a encore du mal à croire ce qui s’est produit le week-end dernier.

Le reportage de Mathilde Lemaire

A Kiev, en attendant le nouveau gouvernement qui devra être adoublé par les manifestants, la population montre sa mobilisation par sa présence Place Maïdan et continue de rendre hommage aux 80 morts du soulèvement.

<img src="https://www.franceinter.fr/s3/cruiser-production/2014/02/4d39eec1-9eb1-11e3-90c0-782bcb6744eb/640_galerie.jpg" alt="La galerie " width="639" height="300" />
La galerie © radio-france

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.