Alexander Zakharchenko, premier ministre autoproclamé de la "République populaire de Donetsk"
Alexander Zakharchenko, premier ministre autoproclamé de la "République populaire de Donetsk" © REUTERS/Sergei Karpukhin

Alors que l'armée ukrainienne dit se préparer à "la dernière phase" de la reprise de Donetsk, principal bastion des séparatistes pro-russes dans l'est du pays, Kiev et ses alliés occidentaux redoutent de voir Moscou utiliser la gravité de la situation humanitaire dans la région comme prétexte pour intervenir militairement sur le sol ukrainien.

En Ukraine, l'armée se dit prête à reprendre Donetsk. Andriy Lissenko, porte-parole de l'armée, a expliqué que Donestk, où les séparatistes ont proclamé une "République populaire", est désormais totalement coupée de la frontière avec la Russie et de l'autre bastion des rebelles, Louhansk.

Signe évident de la détermination de Kiev, la ville, tenue par les séparatistes pro-russes, a subi ces dernières heures un véritable pilonnage d'artillerie.

L'armée a appelé dimanche les rebelles à se rendre. De leur côté, les séparatistes ont affirmé que les combats ne cesseraient qu'avec le retrait des troupes de Kiev.Les pro-russes ont édcidé de contrataqquer et dit que les séparatistes gardent le moral.

L reporatge de Philippe Randé à Donetsk, avec les séparatistes

Je vous promet que vous allez voir notre offensive

Les habitants qui n'ont pas fui sont cloîtrés chez eux, les banques restent portes closes et ni les retraites, ni les allocations sociales ne sont payées. ### Les russes pourraient utiliser l'argument humanitaire pour intervenir militairement en Ukraine Kiev et ses alliés occidentaux redoutent maintenant de voir la Russie utiliser la gravité de la situation humanitaire comme prétexte pour une intervention militairement sur le sol ukrainien. L'Ukraine a déclaré samedi avoir empêché, par la voie diplomatique, la Russie de dépêcher en Ukraine des soldats se faisant passer pour des forces de maintien de la paix accompagnant un convoi humanitaire. Moscou a réfuté ces accusations en parlant de "conte de fée". Mais Moscou a annoncé lundi soir qu'une mission humanitaire en Ukraine était en préparation. Vladimir Poutine a déclaré au président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, que la Russie coopérait avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) afin d'envoyer une mission d'aide humanitaire en Ukraine. **La réponse de José Manuel Barroso a été claire. il a mis en garde le Président russe "contre toute action militaire unilatérale en Ukraine, sous quel prétexte que ce soit, y compris humanitaire".**
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.