kiev annonce un accord avec poutine sur une trêve permanente
kiev annonce un accord avec poutine sur une trêve permanente © reuters

L'ordre émane de Vladimir Poutine lui-même : les troupes russes doivent se retirer après des manœuvres dans la région de Rostov-sur-le-Don, proche de la frontière. Un retrait stratégique avant une rencontre entre les présidents russe et ukrainien.

Vladimir Poutine et Petro Porochenko doivent en effet dialogue la semaine prochaine à Milan. Un dialogue qui sera un peu moins tendu avec l'annonce de ce retrait, décidé après un un entretien entre le président russe et son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, selon le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le ministre a rendu compte auprès du commandant suprême de l'achèvement de la période d'entraînement de cet été sur les champs de tir du district militaire sud. Après ce compte rendu, Poutine a ordonné d'enclencher le retour des troupes dans leurs bases permanentes. Au total, cela concerne 17 .600 militaires qui ont subi un entraînement sur les champs de tir de la région de Rostov au cours de l'été.

Un simple entraînement, certes, mais qui rendait l'Ukraine et l'Occident nerveux après des mois de conflit insoluble entre le pouvoir de Kiev et les séparatistes soutenus par la Russie. Moscou a également annexé la presqu'île de la Crimée en mars, dans un scénario qui avait là aussi commencé avec des mouvements de troupes russes à la frontière.

L'Otan s'alarme depuis un mois du fait que la Russie compte selon elle plusieurs milliers de soldats et des centaines de chars et de véhicules blindés dans l'est de l'Ukraine, soutenant les séparatistes en lutte contre l'armée de Kiev.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.