Donald Trump a déclenché une tempête politique en limogeant le directeur du FBI James Comey. Faut-il penser au Watergate, le plus grand scandale politique américain ?

Donald Trump a limogé le patron du FBI qui enquêtait sur les liens de l'administration avec la Russie
Donald Trump a limogé le patron du FBI qui enquêtait sur les liens de l'administration avec la Russie © Reuters / Gary Cameron

James Comey dirigeait l'enquête sur les soupçons d'ingérence de la Russie dans la campagne présidentielle américaine de 2016 avec l'éventuelle complicité de l'équipe de campagne du futur président.

James Comey sera remplacé par quelqu'un qui fera mieux le boulot, et ramènera l'esprit et le prestige du FBI.

Etats-Unis : les raisons du limogeage du chef du FBI
Etats-Unis : les raisons du limogeage du chef du FBI © Visactu / Visactu

Aux Etats-Unis, certains évoquent le scandale le plus retentissant de l'histoire politique américaine, le Watergate. En 1972, le Washington Post révèle que des micros ont été installés dans les bureaux du parti démocrate, et que la Maison blanche était au courant. Directement mis en cause, le président républicain Richard Nixon est contraint à démissionner en 1974. Mais jusqu'à la fin, Nixon tente d'éviter sa chute. Il limoge le procureur Archibald Cox qui enquêtait sur le scandale et sur les tentatives pour étouffer l'affaire. Cet épisode sera baptisé le "Saturday Night Massacre" (le massacre du samedi soir).

Et c'est en ça que de nombreux politiques américains et internautes, voient un Watergate bis : le limogeage de l'enquêteur.

"C'est tout à fait nixonien", a réagi le sénateur démocrate Patrick Leahy .

Le hashtag #Nixonien est même rapidement devenu aux Etats-Unis, l'un des mots-clés les plus utilisés sur Twitter, après l'annonce du limogeage.

Pourtant, comme s'est empressée de le rappeler la bibliothèque Richard Nixon sur Twitter : "le Président Nixon n'a jamais limogé le directeur du FBI", ajoutant le hashtag #notNixonian

Il est vrai qu'il y a peu de ressemblances entre les deux affaires, d'autant que James Comey n'a pas été nommé spécifiquement pour enquêter sur l'affaire, contrairement au procureur spécial qui avait été nommé sous Nixon pour spécifiquement investiguer sur les soupçons d'écoute illégale de l'immeuble du parti démocrate, le Watergate.

Dans le New York Times, Timothy Naftali, ancien directeur de la Bibliothèque Nixon, dit :

“Avec ou sans James Comey, le F.B.I. continuera à enquêter sur la campagne de 2016 et ses liens avec une intervention russe. A moins de prouver que Comey a commis une énorme faute, cet acte amplifie encore plus les suspicions selon lesquelles Trump a caché quelque chose".

Les démocrates et les anti-Trump veulent y croire, car ils gardent l'espoir d'une procédure d'impeachment (destitution).

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.