Mouath al Kassaesbeh
Mouath al Kassaesbeh © JAMAL NASRALLAH/EPA/MAXPPP / JAMAL NASRALLAH/EPA/MAXPPP

La Jordanie s'est dite disposée à échanger une prisonnière irakienne contre son pilote de chasse retenu en otage en Syrie. Mouath al Kassasbeh a été capturé fin décembre dans le nord-est de la Syrie après l'accident de son F-16.

L' Irakienne Sadjida al Richaoui a été condamnée à mort pour une tentative d'attentat suicide en 2005 dans un hôtel d'Amman. En cas de maintien en prison de cette Irakienne, l' État islamique pourrait assassiner le pilote jordanien.

Le groupe extrémiste avait dans un premier temps également associé Kenji Goto à cette proposition d'échange, mais il a diffusé samedi une vidéo mettant apparemment en scène son meurtre, le deuxième d'un otage japonais en une semaine. Le porte-parole du gouvernement jordanien, Mohamed al Momani, a déclaré dimanche que les services de renseignement du royaume hachémite tentaient de vérifier si Mouath al Kassaesbeh est toujours en vie :

Nous sommes toujours disposés à relâcher Sadjida al Richaoui en échange du retour de notre fils et héros.

Les précisions d'Angélique Ferrat à Amman

Qui est le lieutenant Mouath al Kassasbeh ?

Le lieutenant Kassasbeh, pilote jordanien qui participait aux frappes de la coalition internationale contre l'Etat islamique, a été capturé après l'accident de son avion le 24 décembre dans l'est de la Syrie. Il est le premier membre de la coalition formée durant l'été, à être fait prisonnier par les djihadistes. Fin décembre, les djihadistes de l'État islamique ont diffusé ce qu'il présente comme une interview du pilote jordanien. L'authenticité du document, publié par le magazine anglophone en ligne Dabiq, était invérifiable. L'homme présenté comme le lieutenant Mouath al Kassasbeh y assure que son F-16 a été abattu par un missile à tête chercheuse.

Il y a quelques jours, des centaines de personnes ont manifesté devant les bureaux du Premier ministre à Amman pour demander au gouvernement d'accepter l'échange proposé par les islamistes.

Dimanche, la Jordanie a vivement condamné l'assassinat par le groupe djihadiste État islamique (EI) du journaliste japonais Kenji Goto

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.