Kailash Satyarthi et Malala Yousafsai
Kailash Satyarthi et Malala Yousafsai © Reuters

Une adolescente pakistanaise et un militant indien contre l'exploitation des enfants, apôtres du combat pour l'accès des jeunes à l'éducation, ont été récompensés par le comité Nobel. Un double prix symbolique de la lutte contre les extrémismes.

Malala, 17 ans, est elle-même un symbole vivant de cette lutte, après avoir frôlé la mort pour avoir osé aller à l'école dans une région tenue par des islamistes. "À travers son combat héroïque, elle est devenue la porte-parole de toutes les filles qui réclament le droit à l'éducation", explique le comité Nobel. "Elle est l'exemple vivant que les enfants et les jeunes peuvent, eux aussi, contribuer à l'amélioration de leur situation."

► ► ► RÉÉCOUTE | Sur France Inter, Malala avait répondu aux questions des auditeurs

Elle racontait à Dominique André l'arrivée des talibans et le début de son combat

Les enfants travailleurs sont 168 millions

Kailach Satyarthi, "dans la lignée de l'héritage de Gandhi", a également été à la tête de plusieurs manifestations pacifiques pour demander la fin du travail des enfants en Inde, tout en contribuant à l'élaboration de traités internationaux sur les droits des enfants.

Ce prix Nobel est aussi symbolique car il récompense "un hindou et une musulmane, un Indien et une Pakistanaise, unis dans un combat commun pour l'éducation et contre l'extrémisme".

Malala a tenu une conférence de presse en fin de journée à Birmingham :

Je suis très honorée d'être la première Pakistanaise et la première jeune femme à recevoir ce prix. (...) Cette récompense est pour tous les enfants sans voix, et qui doivent être entendus.

Selon les chiffres du comité Nobel, le monde compte 168 millions d'enfants travailleurs. Un chiffre qui a déjà baissé de 78 millions en moins de 15 ans.

Les deux personnalités récompensées
Les deux personnalités récompensées © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.