aqmi revendique le meurtre de deux journalistes français au mali
aqmi revendique le meurtre de deux journalistes français au mali © reuters

Un homme soupçonné d'avoir planifié l'enlèvement de Ghislaine Dupont et Claude Verlon aurait été formellement identifié par les enquêteurs. Il s'agit du propriétaire de la voiture utilisée par les ravisseurs.

Deux autres membres du commando -qui en comptait quatre- auraient été reperés par les enquêteurs. Ils sont connus des services français en tant que membres de Aqmi.

L'"exécution" de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon pourrait avoir été provoquée par la panne du véhicule des ravisseurs et leur crainte d'être traqués et rattrapés par l'armée française lancée à leur recherche.

Les explications de David Baché à Bamako

Dans une déclaration mercredi à l'agence de presse mauritanienne en ligne Sahara Medias, Aqmi a revendiqué l'assassinat des deux reporters. "Cette opération intervient en réponse aux crimes quotidiens commis par la France contre les Maliens et à l'oeuvre des forces africaines et internationales contre les musulmans de l'Azawad", nom donné par les Touareg au nord du Mali, selon l'organisation.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.