[scald=59659:sdl_editor_representation]NICE (Reuters) - Plusieurs milliers de militants des mouvements alter-mondialistes ont manifesté mardi à Nice (Alpes-Maritimes) pour protester contre les politiques d'austérité et demander un meilleur encadrement de la finance, a constaté un journaliste de Reuters.

Les manifestants, qui étaient environ 5.000 selon la police, alors que les organisateurs en attendaient plus du double, ont défilé en brandissant des banderoles où on lisait "G20, j'ai faim", "Les peuples d'abord, pas la finance", "Ils sont 20, nous sommes des millions", "La vie, pas la bourse".

Plus de 2.000 policiers et deux hélicoptères surveillaient le défilé qui devait s'achever par un concert après un parcours de quatre kilomètres.

Il n'y a pas eu d'incidents. Trois Espagnols portant des sacs à dos remplis de boulons et soupçonnés de fomenter des troubles ont été arrêtés avant la manifestation.

Les organisateurs avaient été contraints de se replier à Nice car la ville de Cannes, théâtre du sommet des chefs d'Etats du G20 qui s'ouvre mercredi, leur avait été interdite.

Ils entendent préparer le "contre-sommet", devenu habituel lors des réunions du G20, où les idées altermondialistes sur la régulation de la finance, comme l'instauration d'une taxe sur les transactions financières, seront réaffirmées.

Une autre manifestation est prévue en fin de semaine à la périphérie de Monaco, pour protester contre les paradis fiscaux.

Des contrôles renforcés ont été mis en place à la frontière franco-italienne pour éviter l'entrée en France de perturbateurs potentiels.

Pierre Thébault avec Thierry Lévêque à Paris

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.