Manoeuvres communes entre Sud-Coréens (bandeaux bleux) et Américains
Manoeuvres communes entre Sud-Coréens (bandeaux bleux) et Américains © Reuters / Kim Hong-Ji

Les troupes américaines et sud-coréennes ont mené un vaste exercice de débarquement amphibie dans le cadre de huit semaines de manœuvres militaires. La Corée du Nord observe, et menace toujours d'un "frappe de justice préventive".

Cinquante-cinq avions de la marine américaine et trente bâtiments américains et sud-coréens ont participé à cette simulation d'attaque sur des plages proches de Pohang, selon l'US Navy, dans le but "de pénétrer des défenses ennemies théoriques, établir une tête de pont et débarquer rapidement des forces et du soutien vers le rivage". Depuis le début de ces manoeuvres conjointes lundi, que Pyongyang assimile à des "exercices de guerre nucléaire" , la Corée du Nord multiplie les mises en garde contre son voisin du Sud.

Le dirigeant Kim Jong un a affirmé mardique son pays avait réussi à miniaturiser des charges nucléaires . Deux missiles balistiques de courte portée ont ensuite été tirés jeudi par l'armée nord-coréenne. Kim Jong un a également ordonné au pays de procéder à de nouveaux essais nucléaires.

Un sous-marin perdu côté Nord

Le dernier essai nucléaire en date, le 6 janvier, a abouti à unerésolution unanime du Conseil de sécurité des Nations unies alourdissant le régime de sanctions en place contre Pyongyang.

L'agence officielle KCNA a rapporté samedi que l'armée attendait de son commandant suprême Kim Jong un l'ordre de lancer une "frappe de justice préventive" contre ses ennemis.

CNN déclare de son côté que la Corée du Nord recherche depuis plusieurs jours l'un de ses sous-marins qui a rencontré un problème technique lors d'un exercice. Le submersible pourrait dériver sous l'eau ou avoir coulé, ajoute CNN, citant des responsables américains du renseignement

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.