la ministre à la famille n'assistera pas au premier mariage homosexuel
la ministre à la famille n'assistera pas au premier mariage homosexuel © reuters

Barack Obama applaudit des deux mains : la Cour suprême américaine a invalidé une disposition d'une loi fédérale qui définissait depuis 1996 le mariage comme l'union d'un homme et d'une femme.

La Cour suprême a jugé anticonstitutionnelle, par cinq voix contre quatre, une disposition du Defense of Marriage Act (Doma) qui empêchait les couples mariés homosexuels de prétendre aux mêmes prestations sociales fédérales que les couples mariés hétérosexuels.

Barack Obama a salué cette décision et appelé le ministre de la Justice, Eric Holder, à réviser toutes les lois fédérales pour la mettre en oeuvre au plus vite :

Nous sommes un peuple qui reconnaît que nous avons tous été créés égaux, et que l'amour que nous proclamons l'un à l'autre doit aussi être égal.

A Los Angeles, l'annonce de cette décision a été aussitôt saluée par ceux qui l'attendaient.

Le reportage, Coralie Garandeau

La Cour suprême a dans le même temps rejeté, là-aussi par cinq voix contre quatre, un recours des partisans d'une loi californienne qui limite le mariage aux personnes de sexe opposé. Adoptée en novembre 2008 par référendum, cette loi connue sous le nom de Proposition 8 a été invalidée par un tribunal fédéral de district de l'Etat de Californie.

Saisie par les opposants au "mariage pour tous", la Cour suprême a jugé que ces derniers n'avaient pas compétence pour contester cette décision de justice devant elle. Douze des 50 Etats américains et le District of Columbia reconnaissent pour le moment le droit aumariage des couples homosexuels. Trois d'entre eux l'ont légalisé cette année.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.