trois djihadistes présumés arrêtés à albi
trois djihadistes présumés arrêtés à albi © reuters

Les deux jeunes fugueuses de 16 et 17 ans s'apprêtaient à embarquer pour Istanbul, elles ont été interpellées par la police aux frontières. Leur signalement avait été diffusé par la gendarmerie après leur disparition en région PACA pour l'une, de la Sarthe pour l'autre.

Les adolescentes ont été interceptées dans l'aéroport de Marseille-Provence, alors qu'elles s'apprêtaient à partir pour la Turquie. Elles ont immédiatement été remises aux autorités locales par la police aux frontières. Selon une source proche du dossier, les deux jeunes filles avaient prévu de se rendre en Syrie en passant par Istanbul, un trajet fréquemment emprunté par les djihadistes en devenir.

Les précisions de Marie-Christine Lauriol, notre correspondante à Marseille

Elles pourraient être remises à leurs familles respectives dès ce soir.

La loi de "lutte contre le terrorisme" votée jeudi

Quitter le territoire français pour rejoindre le djihad en Syrie est désormais interdit, après l'adoption jeud à une large majorité du projet de loi de "lutte contre le terrorisme". Mais plusieurs mineurs ont déjà été interceptés ces derniers mois sur consigne du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui veut empêcher la formation de potentiels terroristes auprès des djihadistes syriens.

Une plateforme de signalement est également active depuis le printemps dernier, pour permettre de dénoncer les candidats au djihad. Depuis, selon le ministre, "au moins 70 départs" ont été évités, sur "350 signalements, dont 80 mineurs et 150 femmes".

Environ 930 Français seraient aujourd'hui impliqués dans des filières vers la Syrie mais aussi l'Irak, selon le gouvernement. Soit une augmentation de 74 % en huit mois des cas connus.

Les djihadistes français en Syrie et en Irak
Les djihadistes français en Syrie et en Irak © Idé
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.