Le pape François et le Mufti d'Istanbul, Rahmi Yaran
Le pape François et le Mufti d'Istanbul, Rahmi Yaran © Radio France

Pour marquer sa volonté d'un dialogue entre les religions, le pape François a prié en silence samedi aux côtés du Grand mufti à la Mosquée bleue d'Istanbul au deuxième jour de sa visite en Turquie.

Le chef de l'église catholique a retiré ses chaussures en entrant dans l'immense bâtiment, avant de baisser la tête, restant recueilli pendant plusieurs minutes face à la Mecque, debout aux côtés du Grand mufti d'Istanbul, Rahmi Yaran, dans un "moment d'adoration silencieuse" selon l'expression utilisée par le Vatican.

Le souverain pontife s'est ensuite rendu à la basilique Sainte-Sophie voisine, convertie en mosquée en 1453 et aujourd'hui un musée. Plusieurs centaines de personnes, pour la plupart des touristes, étaient massées derrière des barrières dressées par la police, pour assister au passage du pape, alors que résonnait l'appel des musulmans à la prière sur la place Sultan-Ahmet, au coeur de l'Istanbul historique.

Anaïs Feuga a suivi la journée du pape à istamboul

La cathédrale d'Istanbul est pleine à craquer pour la messe du  papeFrancois
La cathédrale d'Istanbul est pleine à craquer pour la messe du papeFrancois © Anaïs Feuga

Plus tard, dans l'après-midi, le pape François a célébré dans la cathédrale du Saint-Esprit une messe pour la minuscule communauté chrétienne de Turquie, à peine 80.000 membres noyés au milieu de plus de 75 millions de musulmans.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.