"Un acte inqualifiable a été commis" pour Michelle Obama
"Un acte inqualifiable a été commis" pour Michelle Obama © Reuters

Michelle Obama a exprimé samedi son indignation au sujet des lycéennes nigérianes enlevées par la secte islamiste Boko Haram, à l'occasion de l'allocution radiophonique hebdomadaire de son époux, qui lui avait pour une fois cédé la place.

"Comme des millions de personnes à travers le monde, mon mari et moi sommes scandalisés et bouleversés par l'enlèvement de plus de 200 jeunes filles nigérianes dans le dortoir de leur école, au milieu de la nuit", a déclaré la première dame des États-Unis.

"Cet acte inqualifiable a été commis par un groupe terroriste déterminé à empêcher ces jeunes filles de suivre des études (...) Je veux que vous sachiez que Barack a ordonné à notre gouvernement de faire le maximum pour soutenir les efforts déployés par l'administration nigériane afin de retrouver ces filles et de les ramener chez elles.

À travers elles, Barack et moi voyons nos propres filles. Nous voyons leurs espoirs, leurs rêves et nous imaginons l'angoisse que leurs parents ressentent en ce moment-même.

►►► L'intervention de Michelle Obama dans son intégralité (en anglais) :

Les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont annoncé l'envoi d'équipes spécialisées pour aider les services de sécurité nigérians à retrouver leurs traces.

►►► ALLER PLUS LOIN | La France "fera tout pour aider le Nigéria"

Parallèlement, des centaines de milliers d'anonymes et de célébrités ont pris d'assaut les réseaux sociaux avec le hashtag ("Ramenez nos filles") pour attirer l'attention sur le sort des lycéennes. Les explications de Gaëlle Fontenit.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.