La livraison des Mistral est différée
La livraison des Mistral est différée © maxppp

Les deux porte-hélicoptères Mistral vont-ils être vendus à la Russie ? La France va-t-elle respecter son contrat ? La rencontre entre Hollande et Poutine en marge du G20 risque d'être tendue.

► ► ► LIRE | Les crises diplomatiques au coeur du G20

La France a jusqu'à fin novembre pour livrer le premier porte-hélicoptères Mistral à la Russie, faute de quoi Moscou formulerad'"importantes réclamations" financières , rapporte vendredi l'agence de presse russe Nia Novosti, citant une source russe haut placée.

Le sujet devrait être abordé lors de la rencontre bilatérale prévue ce week-end entre François Hollande et Vladimir Poutine en marge de la réunion du G20 de Brisbane, en Australie. Selon la source russe citée par Ria Novosti, la Russie se prépare "à différents scénarios d'évolution des événements". Selon cette source :

Nous attendrons jusqu'à la fin du mois avant d'émettre nos réclamations. Ce montant ne sera pas tenu secret. Nous sommes en attente des autorisations gouvernementalesd'exportation nécessaires

L'origine de l'ultimatum russe est indéterminée pour l'instant. Les précisions à Moscou de Marc Crépin

Le porte-parole du groupe français DCNS, qui construit les Mistral, s'est refusé à tout commentaire :

Nous sommes en attente des autorisations gouvernementales d'exportation nécessaires. Nous n'avons toujours aucune date de livraison à ce stade.

1,2 milliards d'euros de contrat

Paris et Moscou ont conclu un contrat en 2011, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, prévoyant la livraison de deux porte-hélicoptères Mistral à la Russie pour un montant d'environ 1,2 milliard d'euros . La livraison du premier des deux, le Vladivostok, devait initialement intervenir en octobre, puis en novembre, mais le gouvernement français estime que les conditions "ne sont pas réunies" en raison des tensions persistantes en Ukraine.

La France n'évoque désormais plus d'échéance concernant la livraison du premier bâtiment à Moscou, indiquant simplement que la décision serait prise "le moment venu". La livraison du deuxième navire est prévue pour 2015. La Russie est accusée par l'Occident d'alimenter les tensions dans l'est de l'Ukraine en fournissant des armes aux rebelles indépendantistes pro-Russes, ce que Moscou dément.

Les conséquences financières pour la France explique Vanessa Descouraux :

La France suspend la livraison du Mistral à la Russie
La France suspend la livraison du Mistral à la Russie © IDÉ
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.