mort d'un soldat français au mali
mort d'un soldat français au mali © reuters

Au moment où la France lance une nouvelle opération anti-terroriste au Sahel, l'adjudant-chef Dejvid Nikolic, 45 ans, né en Serbie et naturalisé français, a été tué hier lors d’une attaque suicide au nord du Mali.

Dejvid Nikolic appartenait au 1er régiment étranger du Génie de Laudun-l'Ardoise. Lors d’une opération de reconnaissance dans le secteur d’Al Moustarat à une centaine de kilomètres au nord de Gao, il a été mortellement blessé hier au cours d'une attaque suicide.

Au cours de cette attaque portée contre des véhicules blindés installés en surveillance, sept militaires ont été touchés, dont trois grièvement blessés. Ils ont tous été évacués vers l’hôpital de Gao. Devidj Nikolic y est mort dans la soirée. Le colonel Gilles Jaron, porte-parole au ministère de la Défense raconte les circonstances de l'accident.

Un véhicule suicide de type pick-up a attaqué des élements de la force Serval [...] Ce véhicule est arrivé à vive allure sur la position française [...] Il y a a eu sept blessés dont trois blessés grave. L'un d'entre eux est mort.

Ce sous-officier supérieur de la légion étrangère était expérimenté et aguerri, précise le ministère de la Défense. Il effectuait au Mali sa huitième mission. Il comptait vingt-cinq années de services dont des missions, au Gabon, en Afghanistan ou au Liban.

C'est la première fois qu'un militaire français tombe à la suite d'une attaque suicide. Depuis le début de l’opération Serval en janvier 2013, neuf soldats français sont morts au Mali. L’attaque n’a pas été revendiquée.

Carte du Mali
Carte du Mali © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.