Jean-Pierre Marongiu est incarcéré au Qatar depuis 15 mois
Jean-Pierre Marongiu est incarcéré au Qatar depuis 15 mois © Maxppp / Julio Pelaez

TÉMOIGNAGE | Il est désormais le dernier Français encore incarcéré dans une prison qatarie, et ce depuis 15 mois. Jean-Pierre Marongiu lance, via son avocat, un appel à François Hollande pour demander une intervention diplomatique. Cécile Soulé a réussi à le joindre.

Son crime ? Jean-Pierre Marongiu est accusé d'avoir versé des chèques sans provision, et depuis le début, le chef d'entreprise clame son innocence. Son associé qatari, dit-il, a vidé son compte courant sans être inquiété par les lois de son pays. Or au Qatar, des chèques sans provision sont passibles de lourdes peines de prison. Sa femme et ses deux enfants, eux, ont pu revenir en Moselle, à Florange.

"Il suffirait d'un coup de téléphone de François Hollande..."

Le nouvel avocat de Jean-Pierre Marongiu (Bertrand Mertz, ancien maire de Thionville) vient d'écrire à François Hollande pour demander à ce que "tous les moyens diplomatiques soient mis en oeuvre" pour obtenir sa libération. Cécile Soulé a réussi à joindre Jean-Pierre Marongiu depuis sa prison qatarie, écoutez son reportage

Depuis deux ans, Jean-Pierre Marongiu n'a pas revu sa femme et ses deux enfants et depuis 15 mois, cet entrepreneur français est emprisonné dans des conditions éprouvantes, qu'il nous décrit depuis un téléphone clandestin.

C'est un bloc de béton sans lumière. Je fais ma toilette dans des endroits où je ne donnerais pas un bain à mon chien. Le reste du temps, je pense à ma situation, je pense à ma famille. Je ne sais plus si j'ai encore une identité.

Je sais qu'au quai d'Orsay, on souhaiterait que je meure en silence. Pour le moment, je n'y arrive pas.

Jean-Pierre Marongiu est aujourd'hui au bord du désespoir et accuse la diplomatie française

Jean-Pierre Marongiu ne sait pas pour combien de temps il est emprisonné. Seule certitude : il lui faudrait payer plus de 300.000 euros de caution pour sortir de prison. Sa femme a lancé un comité de soutien. Avec l'aide de sa femme, il a écrit un livre "Qaptif", depuis sa prison du Qatar, édité depuis mai aux éditions "Les nouveaux auteurs".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.