La fin des opérations de secours de MSF en Méditerranée
La fin des opérations de secours de MSF en Méditerranée © MaxPPP / Marco Alpozzi

L’association Médecins sans Frontières a décidé de ne plus mener d’opérations de recherche et de secours en Méditerranée. Une manière de mettre les gouvernements face à leur responsabilité.

Cela faisait huit mois que ses bénévoles venaient en aide aux migrants qui tentaient de traverser la Méditerranée. Le dernier bateau est rentré à quai le 30 décembre dernier et ne repartira pas. Au total, ce sont plus de 20 000 personnes qui ont été sauvées par Médecins sans Frontières. L'association a mené plus de 120 opérations en mer Méditerranée en 2015.

Nous sommes médecins et cela ne devrait pas être notre travail

C’est ce qu’estime Stefano Argenziano, chargé des opérations de migration pour l’association. « Nous espérons sincèrement que les ressources européennes seront suffisantes en 2016 et que nos bateaux ne seront pas nécessaires », ajoute-t-il. Trois bateaux se sont relayés ces derniers mois pour venir en aide aux migrants, partis à bord d'embarcations précaires et surpeuplées pour tenter de gagner l'Europe.

L’organisation humanitaire estime qu'en hiver les besoins sont moins importants, le nombre de traversées étant moins élevé selon elle. Médecins sans frontières se dit prêt à intervenir en cas de nécessité en Méditerranée et si les gouvernements n'agissent pas.

Les gouvernements doivent jouer leur rôle

MSF refuse de devenir un « acteur institutionnalisé » pour ces opérations. « C’est le rôle des gouvernements » pour Stefano Argenziano et « les autorités compétentes doivent prendre leur responsabilité sur ce terrain d’action ». Il estime également que les politiques ne permettent pas aux migrants de bénéficier de conditions dignes, que ce soit lors de leur périple pour rejoindre l’Europe ou une fois arrivé dans le pays d’accueil. L'association demande donc aux autorités européennes d'enfin mettre en place des mesures pour sécuriser les traversées de ces migrants.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations, l'année 2015 a été particulièrement meurtrière en Méditerranée. 3 771 migrants sont morts pendant leur traversée, sur plus d'un million de personnes qui a rejoint les côtes européennes l'an dernier.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.