Drapeau iranien
Drapeau iranien © Reuters / Heinz-Peter Bader

Selon l'agence de presse russe Tass, les pourparlers entre l'Iran et les puissances du groupe P5+1 (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni, Allemagne) sont au point mort. La date butoir pour la fin des négociation pourrait être reportée.

C'est une source diplomatique qui donne l'information : s'il y avait encore un espoir de trouver un accord sur le nucléaire iranien, il ne sera pas prêt avant la date limite du 30 juin . "Le processus est quasiment à l'arrêt", explique le diplomate, qui estime qu'il y a de fortes chances "que la date butoir soit à nouveau reportée".

"On n'est pas au bout"

Pourtant, un texte d'accord est quasiment prêt. Il s'agit d'un accord cadre conclu le 2 avril, à Lausanne, et qui prévoit de limiter et d'encadrer les activités nucléaires de Téhéran. Mais c'est le texte final qui pose problème. Il doit pour l'instant être conclu le 30 juin au plus tard.

La Russie s'inquiète depuis plusieurs jours d'un ralentissement des discussions, plombées notamment par un profond désaccord sur les inspections internationales des sites nucléaires militaires de l'Iran. Jeudi, Laurent Fabius s'inquiétait également d'une progression de plus en plus lente dans les négociations. "On n'est pas encore au bout de la discussion", reconnaissait le ministre des Affaires étrangères.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.