Népal
Népal © Reuters / Danish Siddiqui

Le bilan du séisme de samedi au Népal pourrait s'élever à 10.000 morts, a dit à Reuters le Premier ministre Sushil Koirala, alors que les habitants déplorent la lenteur de la réaction des autorités face à la catastrophe.

Le séisme le plus meurtrier enduré par la pays avait été celui de 1934. On avait alors recensé 8 500 victimes. "Le bilan pourrait grimper jusqu'à 10.000 morts parce que nous n'avons pas encore reçu d'informations en provenance desvillages isolés", a expliqué Sushil Koirala .Les Nations unies ont déclaré que 8 millions de personnes étaient affectées par la catastrophe et que 1,4 million de personnes avaient besoin d'une aide alimentaire.

Les quelque 200 apinistes étrangers qui se trouvaient dans les différents camps de base de l'Everest ont désormais tous été évacués en hélicoptères.

Mais à de nombreux autres endroits, l'aide n'est pas encore arrivée. Or, le séisme a été particulièrement dévastateur dans ces zones reculées.

Des témoignages commencent aisi à arriver de ces régions, comme celui d'Axel , joint par PhilippeRandé . Il faisait du trekking avec sa compagne sur le parcours fameux de Lang Trang, à 2 600 mètres d'altitude.

Il a fait noir comme en pleine nuit pendant quelques secondes

Peut-être une troisième victime française

Cinq cent soixante Français manquaient toujours à l'appel mardi trois jours après le violent séisme qui a frappé le Népal, a annoncé le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius , qui a évoqué une possible troisième victime française.Le chef de la diplomatie avait annoncé lundi la mort d'un couple de touristes français, dont l'un travaillait au cabinet de la ministre de la culture Fleur Pellerin.

Sous réserve d'une confirmation, il y a de fortes présomptions qu'un autre Français ait été emporté par une avalanche et sa compagne, elle, a été blessée

a-t-il dit mardi lors d'un point presse au centre de crise du Quai d'Orsay.Une vingtaine de Français ont été blessés dans le séisme de magnitude 7,9 qui a frappé la région de Katmandou samedi. La plupart ont été hospitalisés dans la capitale et certains d'entre eux pourraient être rapatriés dès mercredi soir.Mardi à 11h30, 2.050 Français avaient été localisés et 560 manquaient toujours à l'appel, a indiqué Laurent Fabius,assurant que tous les efforts étaient déployés pour les localiser.

Népal
Népal © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.